Jihad Errais, expulsé au milieu de ses études

Jihad Errais est né le 25 juin 1988 au Maroc. Il a poursuivi des études à Tineghir (les deux premières années de collège).
En août  2003, il rejoint son tuteur en France qui l’inscrit au collège de Thiais où il effectue la 6ème pour non-francophones, la 5ème et la 4ème.
En septembre 2006, il intègre le lycée professionnel Armand Guillemin à Orly en 3ème découverte professionnelle. Il est délégué de sa classe et très apprécié de ses professeurs.
Son parcours scolaire sans faute est interrompu en mai 2007.

En effet, en 2006 il atteint ses 18 ans, fait ses démarches auprès de la préfecture pour l’obtention de sa carte de séjour. Plus d’un an après, il n’a toujours pas de réponse. Le voilà devenu sans-papiers. En pleine campagne électorale, alors que se multiplient les contrôles d’identité dans les rues de la région parisienne, Jihad panique et part pour l’Espagne.
Arrêté par la police espagnole le samedi 5 mai 2007, il est conduit au commissariat de Perpignan, interné au centre de rétention de Rivesaltes, présenté au juge le lundi qui lui signifie la décision de reconduite à la frontière. Le jeudi sa demande de recours est rejetée et il est conduit au centre de rétention de Montpellier. Il y reste jusqu’au jeudi suivant, jour de son expulsion vers le Maroc sur le bateau Sète-Tanger.
Arrivé à Tanger le samedi 19 mai 2007, il est accueilli par des membres de sa famille et du Réseau éducation sans frontière (RESF) Maroc.
L’avocat, engagé par les professeurs de Jihad depuis la demande de recours, suit la demande d’appel de la décision d’expulsion à Montpellier.

Entre temps, le conseil de classe de fin d’année l’oriente vers un BEP hôtellerie-restauration et il est inscrit au lycée professionnel de Sucy en Brie (Val de Marne) pour préparer un BEP hôtellerie-restauration à partir de la rentrée 2007.

Il est urgent que Jihad puisse obtenir un visa d’études afin d’occuper la place qui l’attend au lycée de Sucy en Brie.

Laisser un commentaire